Nouvelles

Dégénérescence maculaire: percée dans la recherche sur la cécité liée à l'âge

Dégénérescence maculaire: percée dans la recherche sur la cécité liée à l'âge


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Amélioration de la compréhension de la dégénérescence maculaire liée à l'âge

Les chercheurs ont identifié une protéine spécifique liée à la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) qui pourrait offrir un nouvel espoir pour le diagnostic et le traitement de la maladie. La dégénérescence maculaire liée à l'âge est considérée comme la principale cause de cécité dans les pays occidentaux industrialisés.

La dernière étude de l'Université Queen Mary de Londres a révélé qu'une certaine protéine semble jouer un rôle important dans la dégénérescence maculaire liée à l'âge. Les résultats de l'étude ont été publiés dans la revue de langue anglaise "Nature Communications".

Protéine FHR-4 trouvée dans la macula

Le groupe de recherche a trouvé des niveaux significativement plus élevés d'une protéine appelée protéine 4 liée au facteur H (FHR-4) dans le sang des patients atteints de DMLA. Un examen plus approfondi des tissus oculaires donnés à la recherche médicale a montré la présence de FHR-4 dans la macula, la région spécifique de l'œil touchée par la maladie.

Les résultats pourraient contribuer à un diagnostic plus précoce

Les résultats de l'étude ouvrent de nouvelles voies pour un diagnostic précoce en mesurant le niveau de FHR-4 dans le sang et suggèrent que les thérapies ciblant cette protéine pourraient offrir des options de traitement futures prometteuses pour la maladie. Le FHR-4 régule le système dit du complément, une partie du système immunitaire, qui joue un rôle crucial dans l'inflammation et la défense contre l'infection de l'organisme.

Des erreurs génétiquement héritées dans des protéines importantes du complément augmentent le risque

Des études antérieures ont lié le système du complément à la dégénérescence maculaire liée à l'âge et ont montré que des erreurs génétiquement héritées dans des protéines importantes du complément sont des facteurs de risque importants de la maladie.

Les chercheurs recherchaient des changements dans le génome

Dans la présente étude, les chercheurs ont utilisé une technique génétique pour identifier des changements spécifiques dans le génome associés à l'augmentation des niveaux de FHR-4 chez les patients atteints de DMLA.

Les taux de FHR-4 dans le sang sont associés à des changements dans les gènes

Il a été constaté que des niveaux plus élevés de FHR-4 dans le sang sont liés à des changements dans les gènes, en particulier les gènes qui codent pour les protéines de la famille du facteur H qui se regroupent dans une région spécifique du génome. Les changements génétiques identifiés se chevauchaient également avec des variantes génétiques qui ont d'abord été accusées d'augmenter le risque de DMLA il y a plus de 20 ans.

Les changements génétiques héréditaires peuvent entraîner une augmentation des taux de FHR-4 dans le sang

Pris ensemble, les résultats suggèrent que les changements génétiques héréditaires peuvent conduire à des taux plus élevés de FHR-4 dans le sang, ce qui conduit à une activation incontrôlée du système du complément dans l'œil et entraîne la maladie.

AMD a deux types principaux

Il existe deux principaux types de DMLA (DMLA humide et DMLA sèche). Bien qu'il existe certaines options de traitement pour la DMLA humide, il n'existe actuellement aucune option de traitement pour la DMLA sèche.

Les résultats pourraient éventuellement rendre le traitement possible

Cette étude est un changement dans la compréhension de la façon dont l'activation du complément entraîne cet important trouble de cécité. Jusqu'à présent, le rôle des protéines FHR dans les maladies n'a été que suspecté. Maintenant qu'une relation directe a été démontrée, un pas tangible s'est rapproché de l'identification d'un groupe de cibles thérapeutiques potentielles pour le traitement de cette maladie débilitante.

Le FHR-4 est un organisme de contrôle crucial

Les découvertes combinées de protéines et de gènes fournissent des preuves convaincantes que le FHR-4 est une entité de contrôle cruciale pour la partie du système immunitaire qui affecte les yeux. Outre une meilleure compréhension de la cause de la DMLA, ce travail fournit également un moyen de prédire le risque de la maladie en mesurant simplement les taux sanguins de FHR-4. Cela offre également une nouvelle méthode de traitement en réduisant les taux sanguins de FHR-4 pour restaurer la fonction du système immunitaire des yeux.

Les valeurs de FHR-4 dans le plasma sont un prédicteur important

Les taux plasmatiques de FHR-4 génétiquement dictés sont un prédicteur important du risque de développer une DMLA. Les anticorps et les tests uniques qui ont été développés ont le potentiel de contribuer non seulement à la prédiction des risques, mais également à de nouvelles façons de traiter cette maladie courante et dévastatrice, rapportent les chercheurs. (comme)

Informations sur l'auteur et la source

Ce texte correspond aux spécifications de la littérature médicale, des directives médicales et des études en cours et a été vérifié par des médecins.

Se gonfler:

  • Valentina Cipriani, Laura Lorés-Motta, Fan He, Dina Fathalla, Viranga Tilakaratna et al.: L'augmentation des niveaux de circulation de la protéine 4 liée au facteur H est fortement associée à la dégénérescence maculaire liée à l'âge, dans Nature Communications 11 (publié le 7 février 2020) , Nature Communications


Vidéo: Le glaucome 1er facteur de cécité irreversible (Mai 2022).